La gestion des finances au sein du couple

La gestion de l’argent en tant que couple peut être difficile à régler avec deux revenus et deux situations financières qui fusionnent. Alors que vous essayez de gérer l’argent conjointement, il peut y avoir de grandes différences dans les salaires, des dettes antérieures et des différences dans le budget et le style de vie.

Alors, comment réussir à gérer l’argent en tant que couple, surtout si l’un des partenaires est le principal soutien de famille ou si l’autre doit assumer de lourdes dettes ? Existe-t-il un moyen équitable de créer un compte commun, des objectifs d’épargne alignés et une responsabilité financière conjointe ?
 

Des stratégies différentes sont indispensables

Il se trouve qu’il n’y a pas de solution idéale à cette question. Bien qu’il existe plusieurs façons de déterminer la meilleure façon de gérer les finances avec votre partenaire, choisir la bonne option est une décision prise ensemble.

Voici un aperçu de certains des scénarios les plus courants auxquels les couples sont confrontés lorsqu’ils fusionnent leurs finances, ainsi que des moyens les plus appropriés pour établir des plans financiers communs, même en présence de différences majeures dans la gestion de leur argent.
 

Stratégie 1 : Combinez vos revenus

Dans ce scénario, vos deux revenus sont déposés dans un compte chèques conjoint et vous devez vous assurer que les deux personnes utilisent le compte de façon responsable, que vous respectez un budget convenu et que vous maintenez la confiance et la communication.

Pour que cela fonctionne, vous devez vous asseoir avec votre partenaire, calculer vos revenus communs, puis établir et accepter un budget qui couvre toutes les dépenses communes, du logement à l’épicerie et aux factures, en passant par le remboursement des dettes et les dépenses quotidiennes. En duo, vous déterminerez également comment vous économiserez de l’argent et identifierez vos objectifs communs et la manière de les atteindre.

Les avantages : Dans ce cas, peu importe qu’une personne gagne deux fois plus d’argent que son partenaire, car ce budget est équilibré grâce à vos revenus communs. Il n’y a pas de distinction entre ce qui est à moi et ce qui est à vous, car tous les fonds et toutes les dépenses sont déposés et retirés de ce même compte.

Un mot d’avertissement : Cela signifie que vous devez également vous mettre d’accord sur les dépenses facultatives – alors que le vice d’un partenaire peut être les cigarettes et les Starbucks, celui de l’autre peut être les bandes dessinées et les billets de cinéma. Vos finances étant si étroitement liées, vous devez accepter et être sur la même longueur d’onde en ce qui concerne vos dépenses.
 

Stratégie 2 : créer un compte commun partagé

Bien que ce scénario soit similaire au premier, il offre une certaine marge de manœuvre pour que chaque partenaire puisse avoir une certaine indépendance financière. Dans ce cas, les partenaires conservent leurs propres comptes individuels, mais ils disposent d’un compte commun pour toutes les dépenses communes, telles que l’hypothèque, l’épicerie, la garderie et les autres coûts du ménage.
 

Comment déterminer le montant à partager

Comment décider de la somme que chaque moitié doit verser ? Il existe de nombreuses façons d’aborder cette question.

  • Vous pourriez contribuer chacun à hauteur de 50 % des frais mensuels partagés afin de les équilibrer, mais dans la plupart des cas, ce n’est pas la solution.
  • Une autre solution consiste à répartir les dépenses en fonction des revenus de chacun. Si l’un des conjoints gagne 70 % du revenu total, il doit assumer 70 % du budget, par exemple. D’autres couples interprètent également cette option en fonction de la part qu’ils pensent devoir allouer à chaque catégorie de revenus.
  • Si, dans un couple, l’une des moitiés gagne trois fois plus, la personne ayant le revenu le plus faible peut couvrir les petites factures, telles que l’assurance automobile mensuelle, les factures d’Internet et de téléphone, et l’épicerie, tandis que la personne ayant le revenu le plus élevé s’occupe de l’hypothèque, des taxes foncières et des paiements pour la voiture.
  • Dans d’autres cas, si l’un des partenaires a des dettes, les remboursements mensuels de ses dettes pourraient être déduits de son revenu afin qu’il puisse se concentrer sur son objectif commun de se libérer de ses dettes.

Dans ce scénario, les couples doivent discuter et se mettre d’accord sur une résolution qui permette à chacun d’avoir le sentiment de contribuer à sa juste part et d’être satisfait de ce que son partenaire apporte à la table. Chaque personne garde également son propre compte bancaire séparé pour le reste de ses fonds.
 

Troisième stratégie : la stratégie néerlandaise

Dans ce scénario, toutes les finances sont séparées, les paiements hypothécaires et les autres factures étant divisés en deux, sans qu’aucune comptabilité commune ne lie le ménage.

Toutes les dettes de consommation et les prêts étudiants sont également séparés, de sorte que votre partenaire ne tient pas compte de vos dettes dans son budget. Si la relation se termine, la rupture est nette et l’un des partenaires n’a pas l’impression d’être le perdant en soutenant financièrement l’autre.

En tant que couple, vous aurez des objectifs à court et à long terme – avec des comptes complètement séparés, vous devez réfléchir à la façon dont vous atteindrez ces objectifs, comme payer un voyage ou verser un acompte sur une maison, avec une vision et un plan d’action communs.
 

Que faire lorsque la gestion de l’argent en couple ne fonctionne pas ?

Il peut être difficile de parvenir à un accord sur la manière de gérer l’argent en commun. De nombreux couples commencent à combiner leurs vies, et leurs finances s’entremêlent dans le processus. Il peut être difficile de faire marche arrière et d’avoir une discussion sur l’argent, et encore plus difficile de trouver un terrain commun. Plutôt que de vous disputer avec votre partenaire, demandez l’aide d’un professionnel. Vous pourriez avoir besoin de parler avec l’un de nos conseillers en crédit pour obtenir un avis neutre sur votre situation actuelle. D’autres services professionnels pourraient également vous être utiles, par exemple un planificateur financier, un comptable ou un conseiller pour les couples (vérifiez vos avantages sociaux étendus par le biais de votre travail pour voir si vous y avez droit). Mais si vous ne savez vraiment pas par où commencer ou que faire au sujet de la dette, nous sommes là pour vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *